Le point sur les cours

Bon, j’avoue que j’avais un peu d’appréhension quant aux cours en anglais. Jusque là, je crois que ça va plutôt bien. Quasiment tous mes cours sont découpés en deux parties approximativement égales : la première partie est un cours “magistral” donné par le professeur, alors que la deuxième partie est une discussion où chacun est libre de participer sur un sujet précis ou sur une question plus générale. Cette formule est vraiment très intéressante, et m’a fait prendre conscience d’une chose : ne pas pouvoir participer beaucoup est très frustrant. En effet, ce n’est pas les idées qui manquent, mais c’est comment les formuler. Ça change un peu ma perception des cours en France où quand un professeur pose une question personne ne répond même si la réponse est évidente. Être bloqué par la langue est assez contrariant !

Háskóli Íslands, mon université, de nuit.

“Changing security in a globalized world order”

Ce cours, de la géopolitique, traite un peu tous les problèmes rencontré par notre monde mondialisé. Conflits inter-étatiques et intra-étatiques, guerre des ressources, réchauffement climatique, santé et épidémies, armes de destruction massive… C’est vraiment très intéressant, et notre prof, Alyson Bayles, bien qu’ayant quelques airs de Brigitte, ma prof préférée à Reims (lol), est vraiment calée sur le sujet !

“Small states in Europe: Vulnerability, Status and Influence”

Baldur Þórhállsson (ou Thorhallsson, son nom “international”) est LE spécialiste des petits États européens. Dans tous les bouquins que j’ai trouvé sur le sujet, il est en plusieurs exemplaires dans les bibliographies. Il est le théoricien reconnu. D’ailleurs la majorité des textes que nous avons à lire pour le cours sont de lui ! En tout cas, c’est très intéressant et c’est parfait d’être en Islande pour parler de ce sujet. Il faut aussi savoir que ce cours fait partie du master “Small States in Europe”, des sciences politiques, un des seuls masters entièrement enseigné en anglais. On a pas mal de boulot pour ce cours, mais quand c’est intéressant, ça passe tout seul !

“Landscape: views of nature and land use”

De la géographie humaine, peut-être un peu trop philosophique à mon goût. Perception du paysage, analyse quasiment psychologique… Mais le sujet de mon essai et de mon travail de groupe est “Landscape and transportation infrastructures” sur le fjord dans lequel nous avons eu un voyage de terrain (Hvalfjörður) et en général. Donc c’est assez intéressant de ce point de vue là. Trois profs différents pour ce cours, pas tous au même niveau malheureusement.

Hvalfjörður, sculpté par la route n°1. À gauche, un passage à gué. Au milieu, un pont des années 70, à droite, la route la plus récente, quasiment inutilisée depuis 1998 et l’ouverture du tunnel qui traverse de fjord et qui fait gagner une heure de route entre Reykjavík et Akranes.

“Introduction to Geography and Geology of Iceland”

Celui-ci, j’en ai déjà pas mal parlé. Donc je vais simplement dire que c’était plutôt pas mal, mais assez condensé (tous les cours sur 4 semaines seulement). Le voyage était carrément extraordinaire !

Mes partiels finaux auront lieu les 4, 5 et 12 décembre. J’ai donc réservé mon billet d’avion pour le 20 décembre, histoire de profiter une petite semaine avant de revenir sur mes terres natales.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s