Dreams come true!

Hier  à 23 h 55, heure locale, j’ai atterri à Keflavík. Comme c’est vite arrivé, finalement ! Quand j’ai commencé à monter tout le dossier, je ne pensais même pas que ça arriverait.

Coucher de soleil à l’aéroport de Bruxelles.

Papa m’a emmené à Bruxelles, partant de Charleville vers 17 h 30. Après avoir mangé ensemble on s’est séparés. C’est une chose que l’on ne vit pas souvent, c’est un sentiment étrange. Le dernier regard, le dernier signe, avant de passer le contrôle, c’est assez triste. Et puis après, il y a encore l’attente de l’embarquement.

Dans un avion Icelandair, je pensais être bien servi, et avec écran télé personnalisé, mais que nenni, j’avais l’impression d’être dans les années 80. Décevant. Mais surtout long, en fait. Le vol au dessus de Bruxelles, de la Belgique, des Pays-Bas et du Royaume-Uni est tout simplement splendide, le temps était très clair (malgré la nuit !) et les lumières dessinaient les villes au sol.

Arrivé à 23 h 55, j’ai récupéré mes bagages rapidement, et j’ai pris un Flybus (qui relie Keflavík à Reykjavík, environ 50 km), pour arriver à l’hôtel à 1 h 30. Le voyage est vite passé, un gréco-américain m’a fait la conversation. J’ai pas tout tout compris, mais apparemment il vient du Connecticut, sa grand-mère vit près d’Athènes et il vient passer quelques jours ici, il y est déjà venu et a vraiment apprécié. Je ne sais pas si j’ai bien tout saisi, mais apparemment il était venu en France quand je n’étais pas né, m’a-t-il dit, et trouve les Français pas sympas du tout. En même temps il n’est allé qu’à Saint-Tropez, à Nice et à Toulon.

Il m’a aussi fait l’apologie du système éducatif américain (la bonne blague !), mais quand je lui ai dit  qu’en France l’université était gratuite, il n’avait plus grand chose à dire :D

Je me suis couché vers 2 h et j’espérais dormir jusque 9 h 30 mais je n’ai pas su / pu, j’étais debout à 7 h 30. Je suis donc parti de l’hôtel vers 9 h pour visiter la ville. Dans la chambre d’hôtel, il y a comme livre de chevet la bible (le protestantisme est religion d’État) en quatre langues : Islandais, Anglais, Allemand et Français. Si je m’ennuie… ^^

Un des symboles de la capitale, le “Vaisseau du soleil”.

La première sortie dans Reykjavík était assez spéciale. Il y règne une ambiance étrange, en tout cas le matin. Tout est calme, reposant, l’odeur de la mer est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, très agréable. Évidemment, il a plu quasiment toute la journée, et le vent est continuel. Passer des 23°C au départ de Bruxelles à 13°C à l’arrivée c’est assez difficile.

Main street ? Non Aðalstæti !

Le centre ressemble un peu à une sorte de Disneyland, des maisons colorées qui font penser à des maquettes.

Le port de plaisance et, en arrière-plan, Harpa, le centre des congrès (dont l’architecture intérieure est magnifique)

Vu que c’était la Gay Pride cet après-midi, c’était plus animé, mais comme j’avais déjà fait 5 h de marche le matin, je suis revenu à 14 h à l’hôtel et vu le temps, je voulais même pas sortir. J’ai juste vu qu’à 18 h quand je suis allé chercher à manger il y avait encore du monde. Pourtant, les magasins islandais ont des horaires surprenants. La plupart d’entre eux sont ouverts de 10 h à 16 h le samedi ! Apparemment, ici, on fait ses courses les soirs de semaine !

J’ai fait du repérage. Háskolí Íslands, c’est là que je vais étudier.

Lorsqu’il fera un peu plus beau, je mettrai des plus belles photos :)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s