Comme un lundi

Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Cette absence de nouvelles est excusée par quelques complications de la situation précédemment mentionnée. Par pudeur, je garderai tous ces détails pour moi; ils seront consignés ailleurs, un jour, peut-être. J’aurai certainement appris de tout cela et ça ira mieux. Mais pour le moment, […]

Read More Comme un lundi

Lueurs à l’horizon !

Quinze jours. Pas d’angoisses. Tristesse et solitude qui s’atténuent. Ce lundi soir, rentré à la maison, une journée passée sans un moment de pensées négatives. Je ne m’en suis même pas rendu compte. C’est seulement épuisé après mon entraînement de basket que je me suis fait la réflexion. Ah ça, la réflexion, elle est là. […]

Read More Lueurs à l’horizon !

Jour(s) de tempête

C’est difficile, de redémarrer. C’est difficile, de réécrire. J’aimerais, vous ne pouvez imaginer à quel point, vous écrire que tout va mieux, que tout est réparé et que ces dernières semaines se sont refermées, seront oubliées et enterrées. Il est étrange de se sentir seul sans l’être, d’être triste sans en avoir de raison, de […]

Read More Jour(s) de tempête

Survivre à l’hiver

Je ne l’avais pas vue venir, celle-là. La dépression hivernale. Le premier hiver, j’étais dans l’excitation de la nouveauté et j’avais encore tout à faire. Je ne connaissais personne mais j’avais le temps, et j’étais là, c’était tout ce qui m’importait. Le deuxième hiver, j’étais trop occupé à être malade entre l’hôpital et le fond […]

Read More Survivre à l’hiver

Nightcall

Je suis assis au volant, je viens de couper le moteur mais je laisse l’autoradio me jouer Nightcall de Kavinsky. J’observe l’alignement des lampadaires blafards de ma rue qui contraste étrangement avec la chaleur désorganisée des décorations de Noël qui ornent les maisons et les orneront encore probablement pendant les deux prochains mois d’hiver/de nuit. […]

Read More Nightcall

Je ne dérange que les vers de terre

J’ai la musique au max et je bâille béant assis sur mon Poäng, ce fauteuil Ikea à bascule, choisi de couleur rouge, idéalement placé à proximité de ma grande fenêtre, dans le coin, qui me permet d’apprécier le peu de lumière dont nous disposons depuis quelques semaines. Le plaid sur les genoux, je me réveille […]

Read More Je ne dérange que les vers de terre

Déménagement automnal

13h13. Le soleil froid éclaire les maisons d’en face. Au chaud derrière la réception je profite d’un temps mort pour écrire ici et pour lire quelques informations. De l’autre côté de la fenêtre quelques individus aux vêtements colorés – probablement des touristes – déambulent sur le trottoir. Les feuilles qui habillaient les arbres sont tombées […]

Read More Déménagement automnal

22h56.

Le sol est humide et les quelques flaques reflètent la lumière orange, blafarde, du lampadaire. Une légère odeur de fumée se disperse dans ma rue. Une légère odeur d’automne. Cette saison où le matin je me demande si j’aurai besoin de gants pour aller à vélo au travail. (Oui, j’en aurais bien eu besoin.) La […]

Read More 22h56.

Séance de rattrapage

Ce soir, à vélo, sur le chemin du retour, les dernières notes du parfum de l’été viennent m’effleurer puis s’effacent sous mon nez. 16 septembre. Le vent est encore tiède, gants et bonnet sont encore rangés dans les tiroirs mais je ne sais qu’il ne faudra plus attendre très longtemps avant qu’ils viennent couvrir quelque […]

Read More Séance de rattrapage